Présentation de l’équipe

Réunions publiques : venez nous rencontrer !

Publié le

Venez nous rencontrer et échangeons ensemble sur notre projet. L’occasion aussi de vous présenter nos colistiers. Une nouvelle équipe (renouvelée à 40% ) avec les mêmes valeurs citoyennes que l’équipe précédente. Nous vous proposons 4 temps forts de partage avant les élections municipales du 15 mars.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le maire sortant, Yannick Fétiveau, dévoile sa liste complète

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-11 à 22.29.04Le maire sortant, Yannick Fétiveau, dévoile les 31 noms de sa liste citoyenne, sans étiquette, « Ensemble Réussir Pont Saint Martin »

La candidature de la liste « Ensemble Réussir Pont Saint Martin » s’inscrit dans la continuité des valeurs incarnées par l’équipe majoritaire actuelle, classée « divers » en 2014. Elle est libre et indépendante de toute investiture extérieure.

Constituée de femmes et d’hommes connus et reconnus, déjà très investis dans le tissu local avec la présence de plusieurs membres et présidents d’associations, dans le monde économique ou la vie municipale, la liste « Ensemble Réussir Pont Saint-Martin » est une vraie liste citoyenne au sein de laquelle des Martipontains de tous horizons, représentant l’ensemble des quartiers et des villages, souhaitent s’investir pour six années au service de leur commune et des Martipontains.

équipe 2020-2024

>> Retrouvez ici en détails l’ensemble des colistiers

Renouvelée à plus de 40 %, notre équipe rassemble des élus d’expérience avec notamment sept adjoints sortants ayant piloté de grands chantiers durant ce mandat comme la salle festive et évènementielle « l’Origami », les voies structurantes du centre bourg ou la restauration du Marais de l’île.

Elle est renforcée par de jeunes actifs, homme et femmes, qui apporteront une nouvelle énergie et un nouveau regard sur les enjeux et les défis que doit relever notre commune. La moyenne d’âge de l’équipe sera de 46 ans.

Réussir le développement de Pont -Saint-Martin et du territoire tout en préservant notre identité de commune « label vert », à la qualité de vie reconnue, aux portes de la Métropole est un enjeu majeur. L’humain, la proximité et la solidarité entre tous les Martipontains sont nos priorités afin que chacun trouve au cœur de sa commune ce qu’il est venu y chercher.

>> Retrouvez ici en détails l’ensemble des colistiers

Yannick Fétiveau, Maire sortant, Tête de Liste « Ensemble Réussir Pont St Martin »

 

Fabien Godard, La Bénétière, 37 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.32.49
Marié, père de 2 enfants, je suis responsable de l’amélioration continue chez un équipementier automobile situé à Carquefou. Martipontain d’origine, j’ai grandi dans le bourg où mes parents et mes grands parents y vivent encore. A 27 ans et après 2 ans à Saint-Sébastien, le choix de revenir à Pont-Saint-Martin pour y fonder une famille était pour ma femme et moi une évidence : pour la famille et les amis à proximité bien sur, mais aussi et surtout pour la qualité de vie que peut proposer une commune comme la notre.

Sa situation géographique avec la proximité de l’agglomération nantaise d’un côté, le lac de Grand Lieu et l’accès rapides au littoral sud du département et de la Vendée, l’emplacement idéal de nos écoles pour nos enfants avec comme trame de fond la nature et l’Ognon, le dynamisme des différentes associations de la commune pour la culture et le sport, l’offre de commerces et de services de proximité proposés, les possibilités de balades natures vers les Pré moreau ou le marais de d’île entre autre. Nous habitons désormais dans le village de la Bénétière et continuons à y retrouver cette qualité de vie très appréciable.

De part mon métier, tout d’abord, il est toujours intéressant de réussir à se projeter et imaginer comment pourrait évoluer et s’améliorer le quotidien et le visage de sa commune que j’ai eu la chance de voir se transformer depuis 35 ans. Plein de choses ont déjà été réalisées et il en reste encore beaucoup d’autres à penser et mettre en place. De façon plus personnelle ensuite, la fibre de la collectivité est un héritage familial: mon grand-père et mon père ont aidé au cinéma (situé à l’époque dans l’actuelle salle des fêtes) avant de s’investir dans le club de basket de l’USP tout comme ma mère, ma sœur et moi-même en tant que dirigeants, joueurs et entraîneurs. J’ai la chance de pouvoir désormais partager cette passion avec mes enfants tout en essayant de donner un peu de temps pour l’école (en réalisant un char pour la kermesse l’année dernière par exemple).

Mon engagement citoyen dans la liste ERPSM résulte de tout cela: la possibilité de mener des projets en équipe de façon collective et constructive tout en ayant la possibilité de m’exprimer librement sans contraintes d’étiquettes. Pour cela j’ai accepté de me mettre au service de la collectivité en rejoignant l’équipe ERPSM pour le projet 2020-2026.

 

YVON Isabelle, Le Haugard, 57 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.33.08

Isabelle YVON, 57 ans, 2 grands enfants, je suis martipontaine depuis 2001 dans le quartier du Haugard. J’exerce en tant que chargée de clientèle dans une agence bancaire.
En 2014, j’ai choisi de rejoindre l’équipe d’ERPSM parce que les valeurs défendues par ce groupe de personnes me correspondaient. Une équipe constituée de femmes et d’hommes venant d’horizons différents avec la même envie : Œuvrer pour défendre et améliorer notre cadre de vie .
Défendre les intérêts communs, maintenir la qualité de vie dans notre commune c’est ce à quoi je me suis attachée en m’impliquant dans les thématiques de l’urbanisme et de l’environnement.
Cette expérience toute nouvelle a été riche d’enseignements et c’est pourquoi je souhaite continuer mon engagement. Toujours soucieuse du bien être de tous, des plus petits aux aînés, je souhaite mettre mon expérience acquise ainsi que mon temps au profit de nos concitoyens. J’aimerais continuer mon implication dans la thématique sociale guidée par le souci du contact humain, de l’écoute et de la proximité des Martipontains.

 

VERDALLE Jean-Charles, Le Moulin Olive, 35 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.33.26

Je suis Jean-Charles Verdalle, j’ai 35 ans et je suis marié à Elodie et nous avons 2 garçons, Louis et Paul. Je suis martipontain depuis le 1er octobre 2016, date à laquelle nous avons emménagé dans notre maison, construite sur le lotissement du Moulin Olive. L’arrivée sur la commune a coïncidé avec la création de mon entreprise.

Après une formation commerciales et 15 années de salariat, j’ai décidé d’accompagner les entreprises dans le développement de leurs communications et leurs actions auprès de leurs partenaires et réseaux. Cela peut aller de la création d’offre à l’animation d’une communauté. J’anime également différents événements pour les entreprises. J’ai la chance depuis 2 saisons d’être le speaker et animateur officiel du FC Nantes.

Je co-dirige également le Nantes Atlantique Business Club, Reseau de dirigeants d’entreprises.

J’ai décidé de rejoindre l’ERPSM pour participer au développement de ma commune. En tant que citoyen et parent il est nécessaire de s’impliquer dans sa commune pour la faire grandir et lui permettre de continuer d’offrir une qualité de vie et des services important. Mon profil me permettra de travailler sur des thématiques liées à la communication, l’économie et j’avoue également un penchant pour le sport.

RAFFEGEAU Yvonick, Le Haugard, 46 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.34.46

Père de deux enfants, cadre bancaire au sein de la société S2E sur Nantes, je suis arrivé à Pont Saint Martin, il y a maintenant 12 ans. En m’investissant pour mes enfants dans la vie de l’école Saint Jospeh, j’ai découvert Pont Saint Martin de l’intérieur au travers du monde associatif. Adepte du bien vivre à Pont Saint martin, j’ai participé à la préparation de la kermesse de l’école, je me suis investi au sein de l’USP Basket pour accompagner une équipe de jeune en tant qu’assistant et jouer avec l’équipe loisir. La pratique du sport est une chose importante pour l’équilibre de chacun et qu’il faut défendre au sein de notre commune. Par le passé, j’ai également été co-président pendant 10 ans d’une association de badminton que l’on avait créée. Maintenant, je découvre la richesse écologique de notre commune en pratiquant la course à pied et j’admire les efforts réalisés par les services pour maintenir la biodiversité.
Après avoir découvert l’ERPSM au travers des réunions publiques, j’ai rejoint la liste de Yannick Fetiveau pour les élections municipales de 2014. Dans un premier temps, j’ai découvert les réunions participatives en tant que non élu puis au cours du mandat, je suis devenu conseiller municipal. Durant ces 6 ans, nous avons travaillé élus et non élus pour faire avancer notre commune pour le bien de tous.
Je repars pour une nouvelle expérience de 6 ans avec des élus que j’ai appris à découvrir et de nouvelles personnalités. Tous ensemble, nous allons construire le Pont Saint Martin de demain. Au travers des déplacements vers la métropole de Nantes,  l’exploitation culturelle de notre nouveau joyau l’Origami, du développement économique nécessaire à la croissance de notre commune, les enjeux de demain sont nombreux et variés, il est important de préserver tous ensemble notre cadre de vie et le « bien vivre » à Pont-Saint-Martin.

POGU Manéva, Le Fréty, 31 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.34.15

Je m’appelle Manéva POGU, j’ai 31 ans. Je suis mariée avec 1 enfant. Originaire de Rezé, j’habite Pont-Saint-Martin depuis 4 ans. Je suis agent administratif dans les Ressources Humaines. J’ai joué au club de basket de Pont-Saint-Martin et j’ai fait de la zumba et de la gym au sein de l’USP Santé Loisirs.
Il s’agit de mon 1er investissement dans la vie municipale. On m’a contacté pour avoir un représentant sur le quartier du Fréty. J’ai accepté car je trouve intéressant de pouvoir m’investir dans ma commune.
J’aimerai notamment travailler sur la sécurité des déplacements. Par exemple, améliorer la circulation pour les vélos entre Pont-Saint-Martin et Rezé. Actuellement cet axe est dangereux. Voir pour ralentir la vitesse sur la rue du Pays-de-Retz à la sortie de Pont-Saint-Martin. Et étudier le cas du virage à l’église direction Viais ou La Chevrolière. Concernant le quartier du Fréty, voir comment réaménager l’ancienne aire de jeux ou trouver un autre espace pour créer une aire de jeux. Je pense qu’il est également nécessaire de réaliser des travaux de restauration des 2 salles de sport (isolation notamment).

PLANTIVE Philippe, Le Champsiôme, 46 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.33.21

Je suis Phlippe Plantive, j’ai 46 ans, marié, 2 enfants. Je suis établi sur le Champsiôme depuis 20 ans. Je suis président du conseil de Proginov, société spécialisée dans les logiciels de gestion d’entreprise dont le siège social se situe zone de Tournebride à la Chevrolière.

J’ai toujours souhaité m’investir bénévolement dans le monde associatif sportif, citoyen et entrepreneurial. J’ai pratiqué le tennis, tennis de table, puis le basket et enfin le volley-Ball dont je suis le président du club de la commune depuis 2006, date de sa création.

Depuis 2010, je suis co-président de l’association Ensemble Réussir Pont Saint Martin, pour que nos élus ne perdent jamais de vue l’objectif premier de leur engagement : entendre les Martipontains en s’inscrivant au service d’un engagement à l’échelle humaine dans la dynamique locale et sans influence politique partisane nationale.

Conseillé Municipal sortant, je souhaite poursuivre mon investissement dans les dossiers relatifs à l’économie de notre territoire et les interactions intercommunales. S’engager sans attendre en retour autre chose que faire avancer l’intérêt général est un principe fondateur.

PHILIPPE Corine, Le Champsiôme, 50 ans

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2020-02-12 à 01.33.43

Je m’appelle PHILIPPE Corine, je suis mariée, 2 enfants. J’ai 50 ans. J’habite au Champsiôme depuis 1996. Je suis fonctionnaire au Ministère de l’Agriculture et je travaille à la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt en tant qu’inspectrice phytosanitaire. Avant de m’engager dans la vie municipale, j’ai été pendant 8 ans vice trésorière de l’OGEC à l’école Saint Joseph.

En mai 2010, avec Sylvie Dubois nous avons créée l’AMAP Martipontaine (Agriculture au Maintien de l’Agriculture Paysanne). Je participé toujours à la mise à jour du site internet de l’USP Basket avec l’aide de ma fille et de la secrétaire.

Pendant mon premier mandat en 2014, j’ai tout d’abord participé à la Commission Environnement. Outre les réunions sur le projet du Marais de l’île, je me suis investie dans la préparation de la semaine de l’environnement. J’ai également été régulièrement présente à la commission Transition Energétique, où j’ai participé au choix des illuminations de Noëlè et à la Commission Sport.

Au cours de ce premier mandat, j’ai découvert le rôle du maire et son implication quotidienne au service des Martipontains sans compter jamais son temps. Je ne m’imaginais qu’être élu maire ou adjoint représentait un tel travail sans compter les responsabilités. Ces 6 années ont été très enrichissantes et c’est pourquoi, j’ai décidé de m’engager pour un second mandat au côté de Yannick.

Je souhaite continuer à m’investir dans l’environnement pour développer les nouvelles sources d’énergie, préserver les espaces naturels, développer des cheminements doux sont des enjeux auxquels la commune doit réfléchir et investir pour améliorer notre cadre de vie et préserver la planète. La lutte contre les pollutions en tous genres, contre le gaspillage alimentaire et énergétique sont les nouveaux « combats » des prochaines années.