Infos pratiques

Bonnes vacances à toutes et à tous !

En passant Publié le Mis à jour le

Cher.e.s Martipontain.ne.s,

C’est avec beaucoup de plaisir que je m’adresse à vous aujourd’hui dans notre nouveau magazine communal intitulé « Pont Saint Martin ». Ce nouveau format plus moderne sera distribué dans vos boîtes aux lettres tous les deux mois. L’occasion de continuer notre communication auprès de tous les Martipontains pour vous informer des travaux et études en cours, des réalisations à venir ainsi que des réflexions à mener sur l’évolution de notre commune.
Réalisé en interne par nos services, ce magazine s’accompagne d’une communication numérique via notamment notre nouveau site internet et notre Facebook ainsi qu’au travers du « Pont Saint Martin L’actu » que vous trouverez chaque mois dans vos commerces.
Dans ce premier magazine, vous pourrez découvrir une invitation aux portes ouvertes de la halte nautique, laquelle va s’installer au cœur du bourg en contrebas du Pont Utrillo, ainsi que le dossier concernant la solidarité citoyenne. Cette réflexion pilotée par le Conseil des Sages, en lien étroit avec vos élus, sera l’occasion de porter collectivement un regard sur nos attentes en matière de préservation de la sécurité et la tranquillité publique. Cette analyse partagée sera menée avec la gendarmerie afin de trouver les meilleurs protections à mettre en oeuvre pour lutter contre les vols et les incivilités. Cette recherche de solutions est déjà engagée au sein de l’association des chefs d’entreprises de la Nivardière comme elle s’engage aussi sur d’autres communes de notre bassin de vie situé autour de métropole Nantaise.
En ce début d’été, je souhaite remercier toutes celles et ceux qui ont œuvré tout au long de cette année scolaire au sein des écoles, des associations et des différents services publiques au service des Martipontains. À vous tous, je souhaite un bel été et de bonnes vacances reposantes.
Concernant la vie municipale, l’été sera consacré aux travaux de la rue de Nantes que nous découvrirons en septembre avec son nouveau look et ses aménagements. Cette continuité avec la rue d’Herbauges nous permettra de valoriser l’image de notre bourg et
surtout d’offrir davantage de sécurité .
Un été qui sera également riche en animations et en découvertes pour tous les enfants et les jeunes qui nous seront confiés tout au long de l’été. Les équipes du service enfance-jeunesse sont prêtes.

Bon courage à eux et bonnes vacances a tous !

Yannick Fétiveau
Maire de Pont Saint Martin

Réponses

Publié le Mis à jour le

Chers martipontaines et martipontains,

Il nous semble important de vous livrer quelques réponses aux informations transmises par l’équipe PSMA via leur site de campagne concernant les 2 sujets suivants :

  • Notre liste inscrite « sans étiquette »
  • Le classement du maire sortant

1 – Notre positionnement « sans étiquette »

Nous avons appris, par hasard, notre classement par le Ministère de l’Intérieur. Un sentiment d’incompréhension et d’agacement nous pousse à nous révolter encore plus. Mais nous ne sommes plus seuls.

Comme en 2008, nous sommes confrontés à un classement post-élections qui classera notre liste au regard d’un nuancier politique précis. Dans ce cadre, nous avons été classés en « divers droite » (LDVD), arbitrairement, au regard de la sensibilité politique de nos adversaires classés divers gauche (LDVG).

Nous avons dénoncé ce classement arbitraire dés la déclaration de notre liste en Préfecture auprès du Préfet pour noter notre profond désaccord. En effet, lors du dépôt de notre candidature en préfecture, nous sommes bien inscrits « sans étiquette ». Sur le récépissé, Yannick Fétiveau a anticipé en indiquant qu’il contestait dès à présent notre futur classement puisque sur le nuancier post élections n’apparaissent pas les rubriques  « sans étiquette » ou « non inscrit ».

Vous trouverez sur le lien, des commentaires contradictoires entre M. Pélissard (président de  l’Association des Maires de France -AMF) et Manuel Valls, le ministre de l’intérieur. Lien vers l’article de « Mairie.com ». Dans le même esprit que l’AMF, le sénateur a adressé une lettre ouverte à tous les maires et candidats leur demandant de réagir. Ce qui est chose faite comme l’a annoncé la presse télévisuelle ou écrite  ces derniers jours (voir ci-dessous).

article ouest france

Nous sommes dans l’attente d’un reclassement en « divers » (LDIV) que nous avons instamment demandé à la Préfecture, Mercredi 19 mars.

2 – Classement du maire sortant

Nous vous recommandons de taper « impôts Pont-Saint-Martin » sous Google. Le site « proxi.. » vous donnera les bonnes informations, beaucoup plus justes que celles du site « internaute » qui ne prend pour référence que les seuls taux, ce qui ne veut absolument rien dire.

Rappel: un montant d’impôt est la résultante du taux fixé par la commune multiplié par les bases propres de la commune, bases qui datent de trente ans et qui sont très différentes d’un secteur à l’autre, voire d’une commune à l’autre.

Le site « Internaute.com » vous indique les données de l’année 2012.

2.1 – Impôts payés par habitant

Le montant des impôts payés par habitant est le seul montant qui est intéressant à comparer.

Dans les Communes de la CCGL :

  • Pont-Saint-Martin: 437 euros / habitant
  • La Chevrolière: 370 euros
  • Geneston: 280 euros
  • Montbert: 255 euros

Dans les communes ceinturant Pont Saint Martin :

  •   Les Sorinières: 486 euros / habitant
  •   Rezé: 505 euros
  •   Bouaye: 417 euros
  •   Vertou: 550 euros

Nos commentaires:

  1. Pont-Saint-Martin se situe au nord de la CCGL, jouxtant les communes de Nantes Métropole, avec des enjeux identiques liés à cette proximité (attractivité, besoins importants d’une population recherchant les mêmes services connus ailleurs et notamment sur l’agglo, ce qui n’est pas forcément le cas à la Limouzinière ou à St Lumine de Coutais).
  2. Il faut aussi rappeler l’histoire de Pont-Saint-Martin : les élus martipontains, il y a encore une trentaine d’années, ne voulaient pas de zones d’activités économiques, car elles étaient sensées être bruyantes et polluantes; exemple : le « créateur » martipontain de GTIM a dû monter son entreprise sur la commune de la Chevrolière, entre Pont-Saint-Martin et cette dernière commune, faute d’accord pour s’implanter sur Pont-Saint-Martin. Conclusion amère : on le paie clairement encore aujourd’hui puisque, suite au passage à la taxe professionnelle unique en 2000, la dotation de compensation (part fixe correspondant au montant de TP perçu au 01/01/2000 par chaque commune) reversée par la CCGL annuellement à la Chevrolière et au Bignon est beaucoup plus importante que celle reversée à Pont-Saint-Martin (qui avait beaucoup moins de montant de TP perçu au 01/01/2000).
  3. Faut-il rappeler encore que l’impôt payé par habitant reflète aussi le dynamisme d’une commune, des services et des équipements qu’elle a mis en place pour sa population.
  4. Il est sans doute vrai que la part payée par les ménages dans les 437 euros / habitant, au regard de la part payée par les entreprises est plus forte à Pont Saint Martin que dans certaines communes (La Chevrolière, Le Bignon,…) pour les raisons évoquées ci-dessus.

2.2 – Augmentation des impôts entre 2008 et 2012:

  •   A Pont-Saint-Martin : + 17,79%
  •   Dans les communes de même strate que Pont Saint Martin: + 33,64%

Conclusion du site comparatif: « Pont-Saint-Martin a moins augmenté ses impôts que les communes de même strate ».

Bilan de mandat 2008-2014

Publié le Mis à jour le

UN MANDAT RICHE DE REALISATIONS ET

D’ACTIONS POUR TOUS LES MARTIPONTAINS 

« L’homme au cœur des projets : c’est ce qui guide depuis des années les réflexions et les décisions de vos élus. Ce sont les valeurs de respect de chacun, de tolérance, de solidarité, d’équilibre et d’équité (entre les écoles, etc.) qui portent l’ensemble de notre action.
Dans ce support, vous découvrirez les évolutions de votre commune pendant ces six dernières années. Jamais aucun mandat n’a été aussi riche de nouveaux services et de nouveaux équipements publics à votre service. Tous ces services et équipements ont été créés au regard d’un projet clair, solidaire, construit collectivement, avec des actions répondant aux besoins prioritaires, recensés avec vous tous, lors d’entretiens et de réunions de quartiers et de villages.
Vos élus sont et seront toujours à votre disposition pour poursuivre demain ces échanges qui permettent de réussir ensemble Pont Saint Martin. C’est pour nous notre seule priorité. Ce sera aussi celle de Yannick Fétiveau, 1er adjoint, qui, fort de son expérience acquise lors de ses mandats, conduira et animera la prochaine liste «ensemble réussir Pont Saint Martin» pour les années 2014/2020, dans la poursuite des valeurs humanistes que vous avez appréciées et qui ont portées nos actions et nos réalisations. Il apportera avec son équipe renouvelée une nouvelle dynamique. »

Yves François, maire sortant, groupe majoritaire ERPSM

Retrouvez notre bilan de mandat en cliquant sur notre couverture :

Bilan mandat

Si la fenêtre ne s’ouvre pas correctement cliquez sur le lien suivant : Bilan mandat

Listes électorales : pensez à vous inscrire

Publié le Mis à jour le

Deux scrutins auront lieu en 2014. Tout d’abord, les élections municipales les 23 (1er tour) et 30 mars (2nd tour). Puis, les élections européennes le 25 mai.
votemonpote-jpg

Pour pouvoir voter, et ainsi exprimer votre voix, lors de ces différentes élections, il est impératif de s’inscrire sur les listes électorales de la commune de votre lieu de résidence avant le 31 décembre de cette année.

D’ores et déjà, n’hésitez pas à anticiper votre demande en vous rendant dès à présent à l’accueil de la mairie muni :

– D’un justificatif de domicile de moins de trois mois (quittance de loyer, avis d’imposition, facture d’électricité, gaz, téléphone)

– D’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité

Attention ! Chaque électeur devant justifier d’une attache avec le bureau de vote sur la liste duquel il est inscrit doit régulariser sa situation électorale à la suite de tout changement de domicile ou de résidence, même lors d’un déménagement à l’intérieur de la commune (avant le 31 décembre 2013 pour pouvoir voter l’année prochaine). À défaut, l’électeur s’expose à être radié de la liste électorale en question.