Nantes-Atlantique : le TRANSFERT !

Publié le Mis à jour le

Une douzaine d’élus du Sud-Loire se mobilisent pour contrer toute option d’aménagement de l’aéroport Nantes-Atlantique qui aggraverait les nuisances actuelles :  » Pas question d’opposer les populations, ni d’accepter de nouvelles nuisances : l’option de la piste transversale sera combattue par les élus et les citoyens. »

 

 

Une conférence de presse au sujet du réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique a été donnée par 11 communes : Le Bignon, Bouaye, Brains, Geneston, La Chevrolière, La Montagne, Pont Saint Martin, Saint Léger les Vignes, Vertou, Les Sorinières et Saint Sébastien sur Loire. Ces élus du sud de l’agglomération nantaise se mobilisent pour empêcher de nouvelles nuisances et combattent le scénario d’une piste transversale, proposé lors de la concertation publique organisée cet été. L’État doit donner, fin octobre, son choix quant au réaménagement de l’aéroport. Pour l’instant, rien ne filtre et les élus déplorent le manque de transparence à ce sujet. Ils sollicitent donc une audience auprès de la ministre des transports.

Qu’en deux mois la Direction Générale de l’Aviation Civile aboutisse à une conclusion pour que l’État prenne une décision aussi  importante nous laisse rêveurs, d’autant que ce calendrier est superposé avec le calendrier irréaliste de la concession afin que le concessionnaire sache sur quelle base se développer. Cela peut amener à une décision pas réfléchie et pas assumée, ajoute Yannick Fétiveau, maire de Pont Saint Martin. Le transfert à long terme reste la seule solution

Le communiqué des élus :

Suite à la publication du rapport des garantes de la concertation relative au réaménagement de l’aéroport de Nantes Atlantique qui préconise que soit argumentée la mise en œuvre d’une piste transversale « revisitée »,

Suite à la création récente et médiatisée d’un collectif favorable à la piste transversale,

Face au risque de division et d’opposition des populations contraire à leurs véritables intérêts,

Nous, Maires et Conseillers départementaux représentant les populations de nos territoires directement impactés par une éventuelle piste transversale, même revisitée, percevons le danger d’une division de nos populations poussée par certains et réaffirmons notre position unitaire, adoptée dès le printemps dernier, et contenue dès le 1er chapitre des 7 résolutions des élus et des citoyens sur le devenir de l’aéroport de Nantes Atlantique, à savoir :

« Nous prenons pour boussole la protection des habitants. Nous sommes soucieux de ne pas opposer les populations entre elles sur le territoire de notre bassin de vie. Aussi, nous nous opposerons solidairement à toutes les options soumises à la concertation qui impacteraient de nouvelles populations et/ou qui aggraveraient les nuisances actuelles. »

L’humain est donc au cœur de notre opposition commune à toute dégradation des conditions de vie de nos concitoyens. Nous refusons, après cinquante ans de validation de nos documents d’urbanisme par l’Etat, documents qui ont permis à nos territoires de se développer en accueillant entreprises et populations résidentielles, que celles-ci soient aujourd’hui menacées de très graves nuisances parce que l’Etat n’est pas allé au bout du processus de transfert de l’aéroport.

Nous demandons audience :

– aux services de la DGAC pour avoir connaissance des études en cours, en particulier celles relatives à l’éventuel tracé d’une piste transversale « revisitée »,

– à Madame la Ministre de la transition écologique et solidaire et des transports pour nous assurer que l’opposition claire et massive de nos concitoyens sera bien entendue par nos décideurs nationaux.

Nous allons également interpeller nos députés et sénateurs de Loire Atlantique ainsi que les principaux partis politiques pour qu’ils s’engagent à défendre nos territoires et ses habitants face à la menace qui pèse sur nos communes.

– Enfin, les communes de Bouaye et Pont-Saint-Martin ont établi des prises de contacts pour s’attacher les services d’un cabinet commun d’avocats au service de toutes les communes qui seraient amenées à engager des recours juridiques en cas de décision contraire aux intérêts de nos habitants.

Plus que jamais, nous, élus locaux ayant le soutien ferme de nos habitants pour les défendre, devons nous faire entendre par tous moyens auprès des décideurs nationaux afin qu’ils sachent que nous ne laisserons pas détruire notre cadre de vie au profit d’un développement aéroportuaire incontrôlé et inadapté sur le site urbanisé de Nantes Atlantique.

En savoir plus sur le résultat de la concertation publique :

Pour en savoir plus sur les différents scenarii et les résultats donnés par les garants de la Commission Nationale de Débat Public suite à la concertation publique, cliquez ici : https://www.reamenagement-nantes-atlantique.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s